Formé en 2016, le groupe se compose de Michel Fernandez aux saxophones, Joël Sicard au piano, François Gallix à la contrebasse et Nicolas Serret à la batterie. Ces 4 musiciens ont chacun de leur côté bâti un univers à l’ombre des maîtres des années 60 et 70, ont tourné avec des jazzman prestigieux en France et à l’étranger et gravé de multiples albums. Tous sont leaders de leurs propres formations et participent à la scène du jazz actuel.

 Au sein du quartet ils se réunissent sur un répertoire de compositions originales résonnant un désir d’ouverture au monde et de mise en commun des parcours de chacun. Imaginez un jazz cosmopolite qui allie recherche sonore et émotions , un groove envoûtant qui navigue sur les accents lointains et contemporains, tisse des ponts entre le passé et le présent , crée des passages entre le jazz modal et les musiques du Sud . A partir d’une solide armature technique, les musiciens échappent aux codes convenus et s’engagent dans l’aventure de l’improvisation .

 

 

"Superbe album" Alex Dutilh Open Jazz France-Musique

"Superbe album"

Alex Dutilh 15/06/17

Open Jazz France Musique

"This is Body and Soul music, from the depths of the fire years."   Nicolas Beniès journalist-critic.

« Trane, Ayler, Fela et Pharoah ; l’ombre de la New Thing et celle de Mother Africa. Pas besoin d’être un crac des blind-tests. Leur empreinte est transparente, Michel Fernandez ne s’en cache pas. L’Afrique noire il la connaît pour lui avoir donné quinze ans de sa vie. Un quartet contemporain original, riche et chaud aux chorus ouverts sur le voyage » .

 

 Jonathan Duclos-Arkilovitch Jazzman Jazz magazine 


Michel Fernandez saxophones

 

 

Issu de la mouvance free des années 80 et après de nombreuses expériences de fusion avec les musiques africaines, Michel Fernandez a enregistré de nombreux albums sous son nom pour les labels indépendants français et étrangers (Rdc Records, Cristal Records , Futura Marge, Steeple Chase...) Il a respiré les grands airs de la liberté avec le Célestrial Communication Orchestra (Paris) dirigé par Alan Silva puis avec le célèbre saxophoniste John Tchicai (pionnier de la New Thing à New-York et ancien compagnon de John Coltrane). Son jeu post-free porte aussi la trace de ses longs séjours en Afrique noire et au Maghreb en tant que leader de nombreux groupes dans les festivals panafricains (DakarJazz Festival, Congo n’dule festival, Casajazz festival…) où il croise son sax avec Fela Kuti. Prix de composition Sacem, reconnaissance de la Commission Adami « Chef d’Orchestre et soliste » il est récompensé « Talent Jazz actuel" Festival de Vienne 2005.

Références transparentes aux mouvements du free-jazz et de l’afro-beat, Michel Fernandez réalise une synthèse de ces deux influences historiques de la musique improvisée : improvisations expressives et lâchées, jeux contraires et pluriels donnent à entendre un jazz coloré vivant dans toute son âpreté sonore.

 

Des compositions originales et quelques reprises de Don Cherry, Ornette Coleman, John Coltrane, Art Pepper inscrivent le saxophoniste dans l'horizon du jazz postbebop qui éclate les formes traditionnelles pour revendiquer une liberté créative.

 

Les mélodies et les rythmes cherchent parfois une transe hypnotique dans les univers du Sud.
Ces turbulences sont un appel au voyage et enrichissent l’équilibre rythmique et festif de l’édifice sonore.

François Gallix bass

 

La fièvre d'un Mingus, la dextérité d'un Scott La Faro, François Gallix est un contrebassiste très apprécié sur la scène jazz française. Il fonde en 1994 le Crescent Jazz Club de Mâcon qui deviendra le laboratoire, le lieu d’échanges et de rencontres du Collectif Mu . il obtient plusieurs distinctions dont le premier prix de La Défense en 1996.Il enregistre en 1999 « Get High » , avec le trio Loops qu’il a formé en 1998 . Ce trio tourne beaucoup en France et à l’étranger. Il rejoint ensuite le quintet de l’ex trompettiste de l’ONJ François Chassagnite ; En 2001, il tourne avec un quartet franco-bulgare composé de Hristo Yotsov, Chibil Benev et Eric Prost. Il reçoit la même année une carte blanche de la Scène Nationale de Mâcon, pour laquelle il crée « Les Chasseurs d’Etoiles », et se produit aux côtés de Jean Cohen, Serge Lazarevitch, Simon Goubert, Eric Lelann, Yannick Rieu, Alain Jean-Marie, Peter King, S.Ellington, Thomas Chapin, Michel Grailler, accompagne Steve Grossman, Christian Vander, George Brown, Bobby Few, Sunny Murray, Manhu Roche, Nelson Veras. Actuellement il est le pilier avec Nicolas Serret du Magnetic Orchestra et du collectif Les Permutants.

 


Nicolas Serret drums

 

 

Nicolas Serret se produit régulièrement sur les scènes Françaises et Suisses au sein de diverses formations, notamment Magnetic Orchestra, Akoustik trio, Gilles Torrent 4tet, Inua… Aprés des études de musicologie à Grenoble et l’obtention du DEM Jazz au Conservatoire de Valence, il se consacre pleinement a la pratique du Jazz. Il enseigne la batterie au Jazz Action Valence, ainsi qu’à l’ENM de Valence dans le département Jazz. Il est co-fondateur du collectif Zébracorde, qui organise des concerts et des jam-sessions, notamment au 26-2 Jazzclub à Chabeuil. Il est trés actif pour le developpement et la promotion du Jazz sous toutes ses formes dans la région Drôme-Ardeche. Il participe fréquemment à des festivals d’importance, en première partie entre autres de Roy Hargrove, l’ONJ, Manu Dibango, Joshua Redman, et est présent sur les scènes Jazz Françaises. Il a crée le quintet INUA en 2014, avec Gael Horellou, Boris Blanchet, Mathieu Rossignelly et François Gallix. Il a enregistré 3 albums avec le Magnetic Orchestra depuis 2011. Il en est aujourd’hui le pilier rythmique avec François gallix. Il se produit aux cotés de Manu Domergue, GillesTorrent, Anne Sila, Gael Horellou, Sebastien Giniaux, Eric Le Lann, François Théberge…

Joël Sicard piano

 

 Joël Sicard entre très jeune dans les univers du Jazz .Il accompagne, entre autres, Georges Brown, Tony Rabeson, son oncle Jeff Sicard à Paris et à New-York. Inspiré par les chants du monde il tourne dans les années 2000 en Afrique de l'Ouest et Afrique Centrale avec des formations dirigées par Michel Fernandez qui incluent des musiciens traditionnels dans les Centres culturels français, Alliances françaises et festivals panafricains. Il enseigne actuellement le piano à Lyon et compose pour son trio « Phénix ».

 


Brazza Cry Michel Fernandez Quartet

Disques Futura et Marge

Production Gérard Terronès

Juin 2017

Disques Futura et Marge
Productions GérardTerronès     
              

 

 

crédits photos:

Pascal Dérathé

Gérald Bortoluzzi

Géo

Léa Fernandez